Tous sur scène en chantant la nature !

Après la période d’isolement, l’Institut du Sacré-Coeur (Burnot) demande à Amadeo Kollectif un trajet de théâtre. Identifier ses émotions et travailler autour du thème de la nature à travers la musique avec les maternelles. Travailler autour du langage, des émotions (spécifiquement empathie et gestion des conflits) à travers l’écriture de contes avec les primaires.

Les enfants de deuxième maternelle n’ont pas d’expérience de la scène de spectacle. Faire du théâtre demande donc une approche spécifique. Notre intervenante artistique Maily propose un travail autour de la voix, et des chansons naissent. La liberté de parler est très importante dans l’approche de Maily.

Le chant est une méthode idéale et appréciée par les enfants, les classes se sont épanouies, verbalement mais aussi corporellement. Une tendresse s’installe.

Le monde des animaux forme est la base des chansons et de l’histoire pour les deuxième maternelles. Les animaux nous donnent des idées pour des mouvements de danse. Petit à petit, les mouvements deviennent de plus en plus fluides, le spectacle se crée. Les enfants sont leur propre inspiration. La confiance des enfants grandit et on ressent leur joie sur scène.

Les premières sessions de rencontre sont plutôt vastes et générales. Focus sur l'observation des enfants, sur les échanges d'envies, la stimulation des sens et le jeu libre, en lien avec la nature et les animaux. Ensuite, les jeux de théâtre et de dialogues deviennent plus complexes. La créativité et l'imagination de l'enfant sont centrales. Pendant ces sessions, les enfants apprennent à écouter mieux s’écouter et écouter les autres. Souvent la classe est divisée en deux pour faciliter la concentration. Notre intervenante artistique introduit les règles de la scène : le respect envers soi-même et les autres.
Les enfant découvrent l’importance du son par l’introduction d’un micro et l’enregistrement des bruitages dans la nature. La liberté de parler pendant les cercles du matin, avec des conversations en groupe autour du regard du public, des peurs, des émotions, du rythme et de la concentration. Beaucoup de courage et de motivation réjouissante se font jour. Une belle performance naît !

Assis en cercle sur un tissu bleu dans la cour et accompagnés par la guitare de Maily, les enfants du première primaire improvisent chacun un vers ou une phrase pour leur chanson. Après les sessions autour du son et du dessin, le thème de la mer est proposé. A travers la création de l’histoire, le thème de la gestion des conflits et des émotions ressort énormément. Un besoin de réconciliation et de gentillesse apparaît dans l’histoire, à travers le rôle d’un petit dragon, d’humains et de poissons.

Le décor est une partie importante du spectacle des première primaire. Le décor est devenu un fond de scène mobile que les enfants manipulent pendant leur spectacle.

Parler des peurs et des émotions (parfois avec l’aide de pictogrammes) a aidé un enfant à surmonter sa peur de la scène pendant la répétition générale. Finalement, il a participé à tout le spectacle et en était très fier. Ensemble, nous l’avons ensuite félicité pour son courage en classe. Cet échange de compétences entre l’institutrice et notre Intervenante artistique nous est très cher.

Dans les sessions de cohésion de groupe, le focus est mis sur l'observation des enfants, sur les échanges d'envies et le jeu libre. Les enfants découvrent des jeux d’échauffement de groupe, des jeux de théâtre, le respect envers soi-même et les autres, des discussions : c’est quoi être un acteur ?, le vrai et le faux, comment se sentir sur scène ?, comment encourager l'autre ?, comment recevoir un public ? Ensuite, ils découvrent le rythme à l’aide d’un instrument. Dans les séances de création, un micro et des dessins s’ajoutent aux jeux d’improvisation. Ainsi que Jeffrey, un doudou pédagogique, pour travailler autour de la confiance et de la tendresse. On demande aux enfants comment devient un son visible... Le décor, les costumes, la création collective prennnent forme.

Un partenariat privilégié.

en collaboration avec le département “Culture-Enseignement” de la Fédération Wallonie-Bruxelles.